D'autres témoins du passé

La route des Diligences

 

Les nombreux randonneurs qui empruntent le sentier des Douaniers, à Jardeheu, en - dessous de la Maison Margot, ignorent sans doute que ce morceau de chemin est le seul témoin de l'ancienne route des diligences, qui reliait Cherbourg à Auderville, et ce, bien avant le XVIIIè siècle, et le sentier des douaniers.

La route de bas, l'actuelle route, ne date en effet que de la fin du XIXème siècle.

La Maison Margot

 

Cet ancien corps de garde du XVIIè siècle, rénové en 1811, comportait, avant sa transformation en résidence secondaire, trois petites pièces voûtées en ogive. Il témoigne d’une époque où l’Angleterre était l’ennemi héréditaire. Ce corps de garde, avec linteau daté de 1811 et muni autrefois d’une " cache " dans le mur de la cheminée, doit son nom à une vieille femme qui aurait longtemps vécu là avec ses chèvres.

Les gabions

La Gravette
La Gravette

 

La Fraude étant très importante, les douaniers sillonnaient en permanence le littoral. Ils avaient besoin de discrétion pour surveiller, et d'abris en cas de mauvais temps. Ces abris, les gabions, longtemps laissés à l'abandon, sont maintenant restaurés par les communes comme témoins du passé.

Les chemins

" Le Conseil Municipal, …considérant que la construction de ce chemin est l'un des plus utiles à la commune permettant l'accession d'une partie de la côte la plus riche en engrais marin … décide la construction du chemin rural N° 1 dit des Sablons … ( CM du 16 / 06 / 1912 )

Ce chemin est vital pour une population pauvre qui exploite pleinement les ressources littorales : le varech servait d'engrais et la fabrication de la soude, permettait une rentrée d'argent supplémentaire.

Mairie de Digulleville

rue Dezert

50440 DIGULLEVILLE

Tél. 02 33 52 68 25 - Fax. 02 33 52 68 71

Courriel : mairiedigulleville@west-telecom.com